Nen x Legendary Index du Forum
 
 
 
Nen x Legendary Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chiba

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nen x Legendary Index du Forum -> Inscription -> Affichage des reçus
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chiba
Vagabond

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2008
Messages: 2
Métier: Joueur de Base-Ball
Masculin
Argent: 0 Jénis

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 01:54 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

Prénom : Chiba

Métier : Joueur de Base-Ball

But de votre personnage dans la vie : Gravir des montagnes.

Roleplay d'introduction :

Natrica, Finale de la Ligue Junior...

C'était mon dernier match avant de quitter le lycée. Le base-ball était ma passion depuis tout petit. Depuis le collège, j'avais toujours été connu pour être une star dans ce sport et la gloire m'avait apporté tout ce que j'aurai pu vouloir dans la vie. La plus belle fille du lycée était ma copine. Les sponsors me couvraient d'argent. Toutes mes conneries de jeune délinquant étaient oubliées en un claquement de doigt. On m'adorait. Tous les gars de mon âge voulaient être mes potes. On m'idôlatrait. Tous les petits voulaient devenir comme moi quand ils auraient mon âge. Personne ne me barrait la route. J'étais une fusée qui montait tout droit dans les cimes du ciel et qui transpercerait l'atmosphère pour vivre dans l'univers. C'était ça le lycée et je voulais que ça continue encore après. Je le voulais...

Eiji Watano. D'après tous les professionnels, il était sans conteste le meilleur joueur de cette année-là. Tous les clubs allaient se l'arracher. Mon rival numéro un. Et il se tenait devant moi. Sur la base du lanceur.

Nous étions à la deuxième moitié de la dernière manche. Nous perdions 14-13 mais on avait un coureur à la troisième base . Il me suffisait de faire un hit and run et on décrocherait au minimum le nul. On ferait au pire des cas une manche supplémentaire. Mais c'était pas ce que je voulais. Il fallait que je remporte ce duel de la meilleure des façons. Un home run. Droit derrière le panneau d'affichage. Là, je serai la star du match et je ravirai cette place de meilleur joueur de l'année à cet enfoiré d'Eagle. Rien d'autre ne comptait pour moi. Il n'y avait pas d'équipe. Ces minables étaient arrivés jusqu'ici grâce à moi. Il ne pourrait pas m'en vouloir. Et puis, ils allaient tous arrêter le base-ball. Ils n'avaient d'ailleurs aucun talent. C'était ce qu'ils avaient de mieux à faire.

Ma batte déposée nonchalamment sur l'épaule, je faisais face à Eiji. Notre regard se croisa. La tension s'acccrut et il se prépara à lancer la première balle. De mon côté, j'étais tout excité à l'idée de réussir un home run. Ca allait être de la tarte. Je n'avais fait aucun strike de la partie et de son côté, il avait lancée une bonne cent cinquantaine de balles. Ses batteries devaient sûrement être à plat.

D'un coup, la balle fonça à toute vitesse vers moi. Elle était courbée et elle devait foncer dans les alentours de 110 Km/H. J'aurai aucun mal à la frapper. Et c'est ce que je fis. La balle fusa à plus de 160 mètres mais elle était out. J'étais en colère. C'était un cadeau que je venais de louper. L'entraîneur me gueula dessus pour me demander ce que je faisais. Je lui fis un beau doigt d'honneur en guise de réponse. L'ambiance était électrique. Toute ma bande était regroupée et gueulait. Je trouvais rien de mieux à faire que de fanfaronner et de prendre tout ça à la rigolade.

La deuxième balle arriva. Très rapidement mais facilement jouable. Je la laissais passer et je gueulais à mon vis à vis. « Tu pourrais pas la lancer plus fort connard? Tu crois peut-être que je vais m'abaisser à jouer ce genre de balles? » L'arbitre vint me voir et me dit de me calmer. Je lui dis que c'est ce que j'allais faire tout en lui riant à la face. Il me laissa faire en soupirant. J'étais sûr de mon coup. J'avais fait mon show. Le finish allait être grandiose.

C'était donc la dernière balle. Si je la ratais, on perdait. Si je la transformais en home run, c'était la victoire. Seuls des champions comme moi pouvaient goûter à une telle décharge d'adrénaline. C'était le pied. J'en bandais presque. Je voyais dans ses yeux qu'il était furieux et que s'il avait pu me tuer sur le champ, il l'aurait fait. Je me mis en position pour swinguer et batter cette balle. Il la lança. Elle arriva dans mon périmètre. J'allais l'envoyer à deux cents mètres mais une crampe me paralysa le bras. Le receveur attrapa la balle. C'était la fin du match. Les Eagles de Tserb avaient gagné. J'étais dépité et je fixai le sol, ne comprennant pas le tour que venait de me jouer le destin.


« Un enculé de première classe, ça, c'est certain que tu l'es. Mais tu resteras qu'un base-baller de seconde zone. »

Son regard moqueur s'était posé sur moi en même temps que ses paroles arrivèrent à mes oreilles. Il se tenait tout près de moi et ricanait comme une hyène. Mes nerfs lâchèrent. Ma batte s'écrasa sur sa colonne vertébrale quand il me tourna le dos. Une bagarre générale se déclencha. Toutes mes racailles d'amis se ruèrent à l'assaut tandis que la sécurité essayait de calmer le jeu. Tout s'envenimait. Et moi, je ruais de coup cette merde qui m'avait battu. A vouloir jouer aux cons, il avait trouvé plus fort que lui. Résultat, il était paralysé à vie. Sa carrière de base-baller s'arrêtait là. Plus jamais, il ne pourrait fouler un terrain. C'était la fin pour lui.

De mon côté, je fus poursuivi en justice et j'y perdis toute ma fortune. La fédération me suspendut à vie. Mes parents me renièrent. Ma copine me quitta. Moi aussi, j'étais fini. Toutes ses années d'entraînement n'avaient en fait servi à rien. Je ne servais plus à rien. J'errai à présent dans l'ombre et de petits boulots en petits boulots, je me perdais dans les méandres d'une vie sinistre.

L'hiver suivant, dans un pub.

La ruine m'avait submergé de toute sa misère en l'espace de quelques mois. Une neige recouvrait à présent tous les toits des immeubles et le froid s'infiltrait sineusement à chaque fois que la porte laissait un client passer. Les doigts pianotant le comptoir, j'attendais avec une hâte la première gorgée de cette liqueur démoniaque qui, peu à peu, allait embrumer mon esprit et dissiper mes soucis.

Un ivrogne. Puis un deuxième. Et finalement toute une bande vint me tenir compagnie. Nos verres s'entrechoquèrent tandis que nos voix hurlèrent et chantèrent tout un charabia. Certains esprits s'échauffèrent. Des chaises volèrent. Des sirènes retentirent. Et dans un chaos des plus indescriptibles, nous nous mîmes à courir jusqu'à en perdre haleine. Dans tous ces morceaux de bétons, je trouvis enfin un buisson dans lequel j'allais me réfugier. Mes paupières s'allourdirent tandis que les divers représentants de l'ordre me cherchèrent avec peine. J'étais content. Ce fut finalement une bonne soirée et je m'endormis.

L'aube se leva. A ma grande surprise, les rayons du soleil étaient filtrés par des rideaux. La dernière chose dont je me souvenais, c'était d'avoir fait un somme habillé et je me retrouvais à moitié nu dans un lit. Un peu hésitant, je réussis à dénicher des habits dans une armoire et je m'en vêtis avant de sortir de la pièce. Un escalier plus tard, j'arrivai dans un salon et là, un vieil homme avec une pipe m'attendait. Ou du moins semblait-il le faire. A mon arrivée, il ne bougea pas d'un pouce. Sans savoir trop pourquoi, je m'assis en silence. C'est alors qu'il me fixa avec des yeux mélancoliques. Il semblait déçu... Triste et déçu. A tel point que je me demandais ce que j'avais encore bien pu faire hier soir. Du coup, je me décidai à prendre la parole.


«Monsieur. Vous savez.. Si j'ai d'une quelconque façon fait une connerie, je la réparerai. J'étais un peu.. fatigué hier soir donc... »

D'un signe de la main, il me dit de m'arrêter et il recracha sa fumée dans ma direction. J'avais pris pour habitude de fuir tout ce qui se grillait pour préserver ma santée. Dans l'espoir... Dans l'espoir de reprendre le base-ball.

«Gamin... Sache que je vais mourir. Tu t'en moques sûrement. De moi. Mais surtout de la mort. Y as-tu sérieusement déjà pensé une fois? A la mort... »

Etrangement, je me sentis pas bien. Fronçant les sourcils, mal à l'aise, je m'apprêtais à bondir dehors et à me barrer de ce foutu merdier. Le fou m'adressait la parole pour la première fois et me parlait de ça. C'était carrément flippant.


«Avant que je parte et que tu partes, chacun à sa propre manière, je voudrai te dire que ça ne sert à rien d'attendre la mort comme tu le fais. Je le vois dans tes yeux car ils sont l'expression même de ton coeur. Bats toi pour tes rêves! Merde... A ton âge, avec la vigueur d'un corps jeune, j'aurai déjà gravi des montagnes et parcouru le monde. Plus je vois des pôv'jeunes comme toi dans la rue, plus je me dis que nous laissons notre place à des paraplégiques. Pourquoi devenez vous comme ça? N'avez vous plus de rêve? Ou êtes vous trop lâche pour les réaliser... Pars maintenant. Va vivre ta vie. Laisse un croûton comme moi pourrir dans sa propre chair et se délivrer de ce lourd fardeau que de voir un monde en pleine décrépitude sans rien pouvoir faire. Va... Et ne te retourne plus sur le chemin de ta vie! »

Bouche bée que j'étais. Ce vieux m'avait cloué sur place et j'avais pas pu placer un seul mot. Très vite, je pris mes jambes à mon cou sans vraiment chercher à comprendre ce qui s'était passé. Y a des jours comme ça où il vaut mieux ne pas chercher à comprendre et marcher vite, très vite... Mais vers où?

Ce papy qu'avait-il voulu me dire? Il voulait que je me batte pour mes rêves? Mais est-ce que je pouvais encore le réaliser? Je ne pouvais plus devenir batteur. Tout ça, c'était fini. Alors cela signifiait que j'étais déjà mort... Que plus rien n'avait d'importance pour moi? C'était faux. Archi faux. La vie me tendait les bras. Je n'avais pas le courage de la saisir. Il le fallait pourtant. Il fallait que je me sorte de ce foutrique quotidien. Et rien de mieux que de me barrer de ce continent et de me prouver que j'étais encore et toujours le meilleur. Prenant ma batte de base-ball, une casquette vissée sur le crâne, un sac rempli de balles dans la main, me voilà parti pour l'aventure. Papy. Je les gravirai pour toi ces montagnes. Je sais pas pourquoi mais je le ferai!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 01:54 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aeyron Saysuk
Vagabond

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2008
Messages: 71
Localisation: Bretagne
Métier: ...
Masculin
Argent: 2000

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 10:50 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

Avez vous lu tout le règlement?
Revenir en haut
Sybak
Vagabond

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 37
Métier: Chasseur
Masculin
Argent: 2000

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 11:36 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

Okay  Hum, Chiba est jin misato qui est Joker qui doit avoir lu le réglement....( en toute logique ) Non ? Okay
_________________
Le neant est un monde sans toi .
L'enfer, c'est quand tu souffre .
Et la tristesse, c'est quand je suis loin de toi .
Revenir en haut
Aeyron Saysuk
Vagabond

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2008
Messages: 71
Localisation: Bretagne
Métier: ...
Masculin
Argent: 2000

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 12:23 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

J'attend sa réponse mais je pense comme oti, c'est just que sa fat partie du réglement de lire le réglement et de pouvoir répondre la question...
Quand a Joker sa a jamais été Jin Misato, c'était Akira Masami le drogué...
Revenir en haut
Joker
Joker

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 110

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 13:11 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

Chiba, c'est bien moi. Donc, je pense avoir lu le règlement. Of course. Wink

Héhé. Sinon, mon avatar est trop grand mais vu qu'il était tard hier soir, je l'ai pas trop redimensionné. Je le ferai plus tard.

Je risque d'éditer la deuxième partie de mon roleplay donc je le laisserai parmi les fiches "en cours" pendant ce temps. Lancement du forum aujourd'hui. Je ferai un message dans les news.
Revenir en haut
Aeyron Saysuk
Vagabond

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2008
Messages: 71
Localisation: Bretagne
Métier: ...
Masculin
Argent: 2000

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 14:49 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

Mon avatar fait exactement la meme taille, masi n'est crainte de toute facon hje ne ressemblerais pas a sa dans le jeu... pour l'instant je change selon mes humeurs... alors hop en voila un autre.
Revenir en haut
Joker
Joker

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 110

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 20:17 (2008)    Sujet du message: Chiba Répondre en citant

Je m'autovalide ma fiche. Si c'est pas magnifique ça. ^^
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:45 (2018)    Sujet du message: Chiba

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nen x Legendary Index du Forum -> Inscription -> Affichage des reçus Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com